Adopter un mode de vie durable : un enjeu majeur de protection du climat

A l’heure où notre consommation effrénée entraîne désormais des conséquences dramatiques sur les populations (exploitation, pauvreté…) et sur l’environnement (réchauffement climatique et catastrophes naturelles induites), prendre conscience de nos torts et s’efforcer de minimiser notre impact est essentiel. Comment ? En adoptant un mode de vie durable, plus sain et moins énergivore. Mais la consommation responsable, qu’est-ce que ça implique vraiment ? Achat de nourriture en vrac, recyclage conscient, choix de produits d’occasion, réduction des trajets en avion ou encore sélection d’une banque éthique… S’orienter vers un mode de vie durable n’est pas chose facile et ne se fait surtout pas en un instant. Dans ce guide, je vous explique donc les méthodes concrètes à mettre en œuvre au quotidien pour consommer de façon responsable, à la fois pour vous et pour l’environnement.

Pourquoi s’orienter vers un mode de vie durable ?

Eco-responsabilité, durabilité, minimalisme… autant de termes que l’on a vu naître et se propager avec le 21ème siècle et le réchauffement climatique. Evidence pour certains, phénomène de mode pour d’autres, le fait est que l’éco-responsabilité prend une place de plus en plus importante dans la société. Et pour cause : les ressources primaires jusqu’ici disponibles sont largement surexploitées et donc en voie d’épuisement. On parle des ressources fossiles, mais aussi de l’eau ou encore des forêts.

Depuis déjà des décennies, l’humanité consomme davantage de ressources que la Terre n’est capable de produire et de renouveler en une année. Ainsi, nous vivons désormais à crédit, appauvrissant jour après jour les capacités biologiques de régénération de notre planète. Et oui : consommer trop, trop vite et depuis l’autre bout de la planète est certes attrayant, mais cela contribue directement à l’appauvrissement des sols (cultures intensives), de la biodiversité (destruction de milieux naturels et disparition d’espèces entières).

Poussés par la société et par les nouveaux moyens de communication et de transport à notre disposition, nous nous sommes finalement laissés submergés par une consommation démesurée, dont nous ne percevons que très peu l’impact. C’est bien cela qu’il faut faire évoluer !

Un mode de vie plus durable et une alimentation saine

Au quotidien, l’alimentation est bel et bien l’un des postes les plus indispensables et les plus chers. Bien manger est essentiel. Pourtant, faute d’informations adéquates ou de budget, nombreux sont ceux qui se tournent vers des produits aux qualités nutritives moindres produits en usine et acheminés par camion ou bien importés depuis l’autre bout du monde. Résultat : l’empreinte carbone générée par un seul trajet peut parfois être colossale ! Manger de façon durable, c’est réfléchir à l’impact de chaque achat que vous vous apprêtez à faire. Privilégiez :

  • Les produits en vrac, donc sans emballage. Vous évitez ainsi la pollution générée par la création de plastique et réduisez votre volume de déchets ménagers.
  • Les produits provenant de marchés ou des producteurs. Il est certes plus difficile de se rendre en marché ou en boutique spécialisée pour se fournir en nourriture. Pourtant, les produits que vous y trouverez, végétaux comme animaux, proviennent généralement de votre environnement direct, une traçabilité parfaite. Peu de transport, pas de processus industriel, des producteurs justement rémunérés pour leurs produits… Voici qui peut fortement vous inciter à adopter une alimentation plus durable, pour toute la famille.

Pour plus d’informations sur l’empreinte écologique des aliments que vous consommez, n’hésitez pas à consulter la page de WWF à ce sujet.

Comment économiser l’énergie à domicile ?

Travailler sur son profil de consommation

De nombreux outils vous permettent désormais d’estimer votre profil de consommation, autrement dit l’énergie consommée chaque jour voire même heure après heure dans votre foyer. L’avantage, c’est que cela vous permet de définir exactement les axes d’amélioration en fonction du moment de la journée ou des membres de votre ménage. Les compteurs connectés vous permettent de déterminer votre consommation en temps réel : faites-en bon usage ! Au possible, utilisez des appareils basse consommation et bannissez les modes veille, autant de comportements qui, ajoutés les uns aux autres peuvent vous permettre d’économiser de l’énergie à domicile.

Se tourner vers le renouvelable

Vous avez tous déjà entendu ce slogan évocateur : “l’énergie est notre avenir, économisons-là”. Nul doute que ce message est exact ! Mais au-delà d’économiser l’énergie en optimisant notre profil de consommation et en adoptant les bons gestes comme évoqué plus haut, il s’agit aussi de réinventer cette énergie. Plus de place désormais, pour les énergies fossiles, extrêmement polluantes mais aussi en voie d’épuisement. Pourquoi ne pas profiter des dispositifs français d’aides financières pour vous tourner vers des énergies renouvelables à domicile ? Si la biomasse individuelle, l’aérothermie, la géothermie ou encore la solarothermie étaient jusqu’il y a quelques décennies inaccessibles pour tout un chacun, le secteur de l’énergie a bien évolué. Chaudière biomasse, pompe à chaleur air air, pompe à chaleur air eau ou eau eau, poêle à pellets, panneaux solaires thermiques et/ou photovoltaïques… sont autant d’équipements dont l’installation peut être indemnisée jusqu’à 90 % pour les ménages les plus modestes. C’est assez important pour le souligner !

Bien entendu, les ressources extraites et travaillées pour créer ces équipements ne peuvent pas être qualifiées de renouvelables. Cependant, vous y gagnerez sur le long terme en réduisant l’empreinte carbone de votre logement parfois de façon drastique ! Les équipements à base d’énergies renouvelables sont généralement plus performants que les appareils de chauffage traditionnels (leur rendement dépasse les 100 %) et sont donc aussi moins chers à l’usage. Lorsqu’on sait qu’en France, le secteur du bâtiment comptabilise à lui seul 26 % des émissions de gaz à effet de serre… Il est bon de se renseigner.

Pour terminer, et comme l’évoque l’association WWF, “nul besoin d’être parfait pour protéger le climat”. Fort heureusement, d’ailleurs ! Ainsi, vous n’adopterez vraisemblablement jamais un mode de vie 100 % durable. Mais tenter de vous en rapprocher au maximum, dans la limite de votre motivation, de votre budget et de vos capacités constitue finalement la plus importante des actions. N’hésitez pas à consulter les articles à votre disposition ici pour en apprendre plus sur le mode de vie durable et ses implications pour toute la famille. A très vite sur Le Blog Bleu !