Accueil » Qu’est-ce que le commerce équitable ?

Qu’est-ce que le commerce équitable ?

La notion du commerce équitable apparaît en 1946 aux Etats Unis. Au départ l’idée consistait à approvisionner les réfugiés de la Seconde Guerre mondiale. Ceci se faisait par l’achat les marchandises artisanales chez les producteurs les plus défavorisés à Puerto Rico. Au fil du temps, cette pratique s’est répandue dans tout le pays. Il était alors question d’aller vers tous ceux qui avaient des difficultés avec leurs activités commerciales.

Ensuite, cette initiative arriva dans d’autres pays et commença à prendre de l’ampleur. C’est ainsi que le commerce équitable a été démocratisé à travers le monde entier et précisément entre les pays du Nord (pays développés) et les pays du Sud (pays en voie de développement). Voyons ensemble ce qu’est le commerce équitable concrètement et quels sont ses critères principaux.

Commerce équitable

A lire également : Adopter un mode de vie durable

Commerce équitable : définition

Le commerce équitable est un commerce ayant pour but d’établir un équilibre raisonnable entre les pays développés et ceux en voie de développement. Plus précisément un équilibre entre les producteurs et les consommateurs. Autrement dit, il s’agit d’un commerce qui garantit une certaine rentabilité aux producteurs des pays du sud. Ce qui leur offre la possibilité d’accroître et de mieux gérer leurs activités commerciales ; et par ricochet, d’améliorer leur style de vie et de production tout en veillant au respect de l’environnement.

Par ailleurs, le commerce équitable provient de la volonté de rendre les pratiques commerciales internationales plus justes. Surtout, quand on connaît la capacité du jeu commercial international à oppresser les petits producteurs des pays du Sud. Dans ce cas, les consommateurs à leur tour achètent des produits à des tarifs qui viendront assurer à ces petits producteurs un juste rendement. Le tout en reposant sur des principes de justice sociale, d’équité et de respect de l’environnement.

Les critères du commerce équitable.

Le commerce équitable repose sur plusieurs critères que nous présentons ici.

Le critère d’ordre économique

Dans le commerce équitable, le critère économique s’assure qu’avant tout, un prix juste soit attribué au producteur. Ce dernier a pour rôle de déterminer son prix de vente. Le tout en tenant compte de ses coûts de production et de ses besoins vitaux. Lorsque le producteur travail au sein d’une coopérative, le surplus que devra payer le consommateur constituera un apport financier pour les projets d’investissement.

Ensuite, celui qui importe le produit, a l’obligation de verser un acompte à celui qui est producteur. Ce qui permet à ce dernier de ne pas pouvoir s’endetter plus tard. De plus, pour un éventuel partenariat entre ces deux, ceux-ci doivent procéder à un engagement à long terme.

Enfin, dans un souci de transparence, celui qui importe devra absolument présenter toute la répartition des prix de vente dans la chaine de production.

Le critère d’ordre environnemental

Les producteurs à leur niveau doivent préserver la biodiversité. En effet, il est question ici de réduire ou d’éviter l’application des produits de synthèse. Précisément dans le domaine de l’agriculture, ce qui présenterait un grand danger pour la fertilité des sols. En outre, les producteurs devront aussi limiter leur degré de consommation en eau, en ressources naturelles et en énergies non renouvelables.

Le critère d’ordre social

Lorsque le producteur appartient à une coopérative, il doit alors suivre les 11 conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Ainsi, parmi ces conventions on note : l’âge et le salaire minimum, les conditions décentes de travail, un maximum de 48 heures de travail par semaine…

De plus, ce producteur doit faire preuve de certaines conditions sociales de base. C’est le cas de l’assurance maladie, les retraites, les congés de maternité…

Le critère de l’autonomie

Ici, il est question d’accomplir un travail de façon indépendante. Autrement dit, jouir d’un savoir-faire et posséder les équipements et le matériel nécessaires pour le bon déroulement du travail. Ce qui permettra d’accroitre les capacités de production. En outre, il s’agit également de mettre en place une bonne politique d’égalité de sexe. Ce qui permettra aux hommes et aux femmes de bénéficier pleinement des mêmes responsabilités.

Le critère de sensibilisation

Il revient alors aux différents importateurs de produit d’organiser des campagnes de promotion à propos du commerce équitable. Ceci doit se faire vers des cibles comme les grandes institutions ou alors la population. Cette sensibilisation passe également par l’enseignement et la formation de la population au niveau locale. Ainsi, cette sensibilisation doit concerner avant tout, la thématique du commerce équitable et plusieurs métiers.

Les produits du commerce équitable

Comme produits on peut citer ici : le cacao, le café, le sucre, le thé, le coton, les fleurs, les fruits… Bien entendu il emporte de noter que ce commerce n’est pas uniquement cantonné sur les produits alimentaires. Il s’applique également très bien dans les secteurs de la cosmétique, du textile et de l’artisanat. Même si dans les échanges entre le Nord et le Sud les produits d’ordre alimentaires sont en grande partie représentés.